PINKY VIOLENCE

La bible japonaise des PINKY MOVIES, originalement publiée en 1999, et devenue très vite introuvable, a été rééditée l'année dernière. Ce pavé de 272 pages, entièrement consacré au cinéma érotique urbain nippon des seventies, propose des centaines d'illustrations, et reste à ce jour l'un des ouvrages les mieux documentés sur le genre.
De PRISONIERE SASORI à la saga des GIRL BOSS, de TERUO ISHII à NORIFUMI SUZUKI, ce livre très pointu, qui a de quoi combler les fans les plus exigeants, retrace avec exhaustivité un pan encore trop méconnu du septième art populaire de l'empire du soleil levant. Une aquisition vraiment indispensable pour tout cinéphile curieux qui se respecte...

2 commentaires:

Cannibale Peluche a dit…

Eh bien longue vie au blog ! qui débute d’ailleurs sous les meilleurs auspices japonisants. Pour rester dans le sujet, tu avais raison, Rica (ou le Pinky Violence version Toho, et surtout version fauchée) est une sacrée déception.

Anonyme a dit…

Bonjour, où achetez-vous tous ces magnifiques objets ?